Geneactes.eu - Recherchez vos ancêtres

Bienvenue sur le site des cartes postales et photo anciennes, Avis mortuaires, blasons et Monuments aux morts

 Assis dans un cimetière  près de vieux arbres plantés par nos ancêtres. Et en réfléchissant à leurs vies, une brise fraîche se mis à souffler tout à coup. A ce moment j'ai ressenti l'esprit de ceux qui y sont inhumés.

L'hôpital militaire du Havre

Les autorités françaises avaient offert au gouvernement belge "réfugié" au Havre les services d'un hôpital complémentaire installé dans un lycée (rue Ancelot). Jusqu'en mai 1916, ce furent les médecins français qui soignèrent les fonctionnaires belges). Au fil du temps, la "colonie" se peupla et la "garnison" atteignit jusqu'à 13.000 soldats plus ou moins valides. Les Belges reprirent l'hôpital. Il fut placé sous la direction du Dr Smets, diplômé en 188 et nommé Major de réserve. Il disposait de 600 lits. Ce fut un excellent hôpital dont les services furent appréciés : ceux du chevalier Walter van Havré, chirurgien anversois qui mourut en 1919, ceux du vénérologue Benoit Dujardin, futur Professeur à L'U.L.B, qui fit couler à flots le néosalvarsan et le permanganate., ceux de C. Goris, spécialiste O.R.L.  renommé, de Rasquin, ophtalmologue, de Van de Wegheneuropsychiâtre, de Viaene, stomatologue gantois. Il y eut par ailleurs au Havre un dépôt des invalides belges qui fut transformé en institut de rééducation .Créé par le Ministre Schollaert, il fut continué par son beau frère, le Ministre Helleputte.

Nous utilisons les cookies pour rendre notre site plus facile à utiliser. Pour en savoir plus Accepter

Pub

 à la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour leur pays

 

02 Belgique

02 Belgique / medaillés de la croix de feu / livre 1933-1934